Positionnement

Position des acteurs français dans la compétition mondiale

Entreprises
Leadership
Académies
Dans la moyenne

Analyse AFOM

Atouts

  • Emergence de plusieurs entreprises de référence sur le marché des objets connectés, que ce soit dans l'offre d'objets, d'applications, de plateformes logicielles ou encore de réseaux dédiés
  • Culture du design et de l'innovation par les usages, couplée à une maîtrise des technologies
  • R&D dynamique sur les questions relatives à l'Internet des objets (entreprises, centres de recherche, tissu académique)
  • Structuration d'une Cité des objets connectés au sein d'Angers Technopole, en tant qu'outil de soutien et de développement de l'innovation et du savoir-faire français
  • Dynamisme de l'action publique : positionnement de cette technologie dans les priorités de la politique industrielle de la France, à travers trois des neuf Solutions industrielles : « objets intelligents », « confiance numérique » et « économie des données »

Faiblesses

  • Absence de système d'exploitation français (OS : operating system)
  • Retard sur les procédés et capacités de fabrication dans un environnement où la production se fait massivement dans les pays à bas coût (Chine par exemple).
  • Méconnaissance et freins au développement des objets connectés dans la sphère privée

Opportunités

  • Marché mondial en forte croissance, estimé à plus de 1 500 milliards d'euros en 2020
  • Des opportunités à la fois pour les filières industrielles « traditionnelles », que pour les entreprises de services numériques et les collectivités/administrations

Menaces

  • Forte concurrence internationale
  • Risque de rejet de ces technologies si jugées trop intrusives et/ou non sécurisées
  • Réglementation toujours en cours d'élaboration (mais qui pourrait également être source d'opportunités)

Mots-clés

objets connectéscapteursdonnéesplateformes numériquesinteropérabilitéconfidentialitévie privéeréseauxmiddlewarenormalisation